2018 Trafficking in Persons report: Le Burkina Faso honoré aux USA

20180628_231000

” Chaque année, le département d’État américain publie un rapport sur la situation de la traite des personnes dans le monde appelé TIP REPORT . A cet effet, les personnes qui se sont distinguées au cours de l’année par leur engagement et leur efforts dans la lutte contre la traite des personnes sont honorés par un prix appelé ” TIP REPORT HERO AWARD”.

Cette année, un jeune Burkinabè du nom de Josué ANGO s’est illustré de par sa détermination et son investissement personnel dans la mise en oeuvre de la politique gouvernementale en matière de lutte contre la traite des personnes. Ses efforts lui ont valu d’être nominé comme l’un des héros de 2018. A ce titre il a été invité par les autorités américaines à Washington pour être reconnu comme tel. La cérémonie de remise de la reconnaissance a eu lieu ce jeudi 28 juin 2018 dans les locaux du département d’État américain en présence du Secrétaire d’État Mike Pompeo et de Ivanka Trump, Représentante du President des États-Unis d’Amérique .

Le Burkina Faso était représenté à cette cérémonie par son Ambassadeur aux USA. Ce dernier n’a pas manqué de traduire les remerciements du Faso aux autorités américaines et de féliciter le ” Héro” dont la reconnaissance internationale apporte de la visibilité aux efforts du gouvernement pour renforcer la justice et la paix au Burkina Faso.”

Advertisements

CONFERENCE ON “GOVERNANCE, DEMOCRACY AND BUSINESS”

Vous pouvez trouver ici la version officielle de la Declaration de Ouagadougou

En Anglais :

Declaration de Ouaga-Anglais 

En Francais :

DECLARATION DE OUAGADOUGOU VERSION FINALE 17 01 2018

Aussi, interview le 17 Janvier sur Radio Oméga de Son Excellence Seydou Kaboré, Ambassadeur du Burkina Faso aux USA :

Interview sur la page Facebook de Radio Omega Officiel 

Lien pour ecouter sur Sound Cloud

CONFERENCE SUR « GOUVERNANCE, DEMOCRATIE ET AFFAIRES »

Ouagadougou, 16-17 janvier 2018

« DECLARATION DE OUAGADOUGOU »

 

Nous, participants à la Conférence sur « Gouvernance, Démocratie et Affaires », tenue à Ouagadougou, Burkina Faso, les 16 et 17 janvier 2018,

Sous la Présidence de Son Excellence Roch Marc Christian KABORE, Président du Burkina Faso,

Et en présence de :

  • Son Excellence Monsieur Mahamadou ISSOUFOU, Président de la République du Niger
  • Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA, Président de la République du Mali
  1. Reconnaissons le droit des peuples à prendre librement en charge leur propre destin dans le cadre d’institutions démocratiques et inclusives.
  2. Déclarons notre ferme soutien à la promotion de la gouvernance démocratique, caractérisée par la reddition des comptes, la transparence, un dialogue ouvert, des institutions de marché solides, une réglementation efficace et un état de droit effectif.
  3. Reconnaissons qu’une bonne gouvernance démocratique constitue le meilleur garant de la liberté individuelle indispensable au développement économique et social, de la croissance économique, de la stabilité politique et de la sécurité.
  4. Soulignons à cet égard que, bien que spécifiques, les rôles des Gouvernements, des parlements, des entreprises et de la société civile et des partenaires sociaux sont complémentaires dans le cadre de la réduction de la pauvreté et des inégalités, la défense des droits humains, la promotion de l’éthique, le renforcement de l’intégration sociale, la création d’opportunités économiques, l’instauration de la responsabilité sociale des entreprises et la protection de l’environnement.
  5. Encourageons la mise en place d’économies de marché performantes afin de garantir une croissance économique durable. Celles-ci participent au renforcement de l’efficacité de la gouvernance démocratique, en assurant la liberté économique, la concurrence, des lois et des réglementations équitables et en mobilisant les sociétés pour lutter contre la corruption. Elles contribuent en outre à la mise en place d’institutions qui garantissent les droits de propriété, sécurisent les marchés, encouragent l’esprit d’entreprise, assurent un accès égal à l’information et renforcent l’état de droit.
  6. Lançons un appel aux pouvoirs publics, aux entreprises, au monde du travail et à la société civile à œuvrer ensemble pour assurer la promotion ou, le cas échéant, l’avènement de la bonne gouvernance et de la démocratie, pour des sociétés plus justes, pacifiques et inclusives.

 

 

Fait à Ouagadougou, le 17 janvier 2018

Investing in Burkina Faso

Burkina Faso Investment Opportunities

Burkina Faso, the country of upright peope, is strategically located in the heart of Africa. Burkina Faso is inviting investors from all over the world to come and discover a hardworking and resolute nation. Visit investburkina.com/

As the headquarters of WAEMU (West African Economic and Monetary Union), Burkina Faso is committed and poised for economic breakthrough.  Most notably Burkina Faso is…

  • Among the top 10 countries with improved economy according to the World Bank
  • A liberalized economy with free moving people, goods and captial
  • Strategically positioned with regional integration allowing access to a broad and growing market

Watch the video for highlights of Burkina Faso’s investment opportunities.

 

 

Cultural & Tourism in Burkina Faso

Culture and handicrafts are major contributors to the development of travel and tourism in Burkina Faso. The country has a strong tradition of modern arts and crafts, such as woodcarvings, jewelery and pottery. Artists and tourists from around the world are also drawn to the Burkinabé cultural festivals, such as FESPACO (Panafrican Film and Television Festival of Ouagadougou), SIAO (International Art & Craft Fair) and FESTIMA (International Arts and Masks Festival). Visitors are also attracted to cultural and tourist sites, such as the Ruins of Loropeni and Laongo, the village of granite sculpture.

This slideshow requires JavaScript.

Young African Leaders Initiative (YALI)

On Tuesday, 02 August 2016, during a six-week stay for a leadership internship in the United States of America under the Mandela Washington Followship Program for Young African Leaders, fifteen (15) Burkinabe participants out of the 1,000 young people selected in 2016, , met with the authorities of the Embassy of Burkina Faso in Washington, DC.

The meeting was an opportunity for the fifteen young Burkinabe leaders to exchange views with the Second Counselor of the Embassy, ​​Mr Armand TIEMTORE, who for the occasion was assisted by collaborators, members of the Burkinabe community, as well as certain representatives the new office of the Burkinabe Association of Washington, DC and its Region (ABURWA).


Mr. TIEMTORE expressed the satisfaction of the authorities of Burkina Faso and of the Embassy that each year the participation of the young people is increasing in number in this training program with the American government in favor of African youth. He therefore invited the young Burkinabè to capitalize on the knowledge acquired during their stay in order to make it available to the other young people of Burkina Faso.