Cérémonie de signature du Compact 2 entre le Burkina Faso et le gouvernement américain

La cérémonie de signature du Compact 2 entre le Burkina Faso et le gouvernement américain s’est déroulée le jeudi 13 août 2020, au siège du Millennium Challenge Corporation (MCC) à Washington D.C.

La cérémonie de signature s’est déroulée simultanément en présentiel et par vidéoconférence. Pour la partie américaine, c’est le PDG du MCC, Monsieur Sean Cairncross, qui a présidé la cérémonie, accompagné de l’Assistant, Ambassadeur Secrétaire Tibor Nagy, Secrétaire d’État adjoint aux affaires africaines, Monsieur Peter Pham, Envoyé spécial des États-Unis pour la région du Sahel et Monsieur Michael J. Simsik, Directeur et chef d’équipe pays-Burkina Faso du MCC.

Pour la partie burkinabè, le Président du Faso, SEM Roch Marc Christian Kaboré a co-présidé virtuellement la cérémonie depuis Ouagadougou, assisté du Ministre de l’Economie et des Finances. SEM Seydou Kaboré, Ambassadeur du Burkina Faso aux USA a représenté physiquement le Burkina Faso à cette cérémonie après avoir reçu délégation de signature du Ministre en charge des Finances.

Plusieurs interventions ont ponctué la cérémonie dont celui du Président du Faso qui a témoigné la gratitude du peuple burkinabè au gouvernement et au peuple américains. Il a salué la solidarité du gouvernement américain envers le Burkina Faso à travers ce second compact qui « s’attaquera à une contrainte forte de la croissance économique de notre pays à savoir le faible accès, la faible qualité et le coût élevé de l’électricité ». Il a précisé dans son allocution, que « la présente signature marque le début de la préparation de la mise en oeuvre du compact qui sera jalonnée par des réformes et des engagements divers à assumer par l’Etat Burkinabè.

Pour rappel, ce second compact coûtera 450 millions de dollars US sous forme de subvention du gouvernement américain à travers le MCC. En plus des 450 millions de dollars, le gouvernement burkinabè s’est engagé à investir 50 millions de dollars dans les projets du compact, d’où un coût global de 500 millions de dollars.

L’objectif du second compact est d’améliorer l’infrastructure énergétique, la capacité de production et la diversification des sources, ainsi qu’à soutenir la participation accrue du Burkina Faso aux marchés régionaux de l’électricité et le développement d’un investissement régional. Il vise également à créer des systèmes électriques autonomes pour les entreprises et les ménages et à attirer les investissements privés. Il va se concentrer sur trois projets à savoir le projet de renforcement de l’efficacité du secteur électrique, le projet d’approvisionnement en électricité rentable et fiable et le projet de développement et d’accès au réseau.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.