Message de SEM Monsieur l’Ambassadeur du Burkina Faso aux USA à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme

Chers Compatriotes vivant dans la juridiction de l’Ambassade du Burkina Faso à Washington, D.C.,

 

Ce 8 mars 2019, notre pays, à l’instar de la Communauté internationale, a commémoré la 163ème Journée internationale de la femme. « Crise humanitaire au Burkina Faso : quelles stratégies pour une meilleure résilience des femmes », tel était le thème choisi par le Burkina Faso pour commémorer cette journée. Ce thème est d’une actualité brulante car, comme vous le savez, notre pays fait face depuis 2016, à la récurrence des attaques terroristes et des conflits communautaires avec leur corollaire de déplacement des populations. C’est dans ce contexte difficile que s’est tenu le sixième forum national des femmes, à l’occasion duquel a eu lieu le traditionnel dialogue direct entre le Chef de l’Etat, SEM Roch Marc Christian Kaboré et les représentantes des femmes des treize(13) régions du pays.

 

Un forum au cours duquel les femmes ont plaidé pour un meilleur maillage sécuritaire du territoire national, le retour en famille des personnes déplacées internes, l’accroissement de l’accès à l’eau, l’amélioration du fonctionnement des cantines scolaires, la création davantage de projets structurants, la mise en place d’un fonds de garantie au profit des femmes porteuses de projets, l’octroi de financements aux femmes déplacées internes, le renforcement des capacités des femmes en techniques innovantes de production et en entreprenariat, etc.

 

En réaction à toutes ces préoccupations des femmes, le Chef de l’Etat, a apporté quelques réponses du gouvernement dont la mise en place du fonds national de la finance inclusive (FONAFI) avec pour priorité le financement des projets des femmes et des jeunes et le fonds d’amitié Côte d’Ivoire-Burkina pour la promotion de la femme, l’allocation de 4 milliards de FCFA à l’acquisition de matériels de technologies pour les femmes, la relecture de la loi sur le quota genre, le subventionnement du financement des start-ups des femmes, l’adoption de la participation de 30% de femmes dans les partis politiques nationaux, dont l’opérationnalisation reste une priorité pour le gouvernement et la concrétisation prochaine de sa promesse d’offrir un quota de 30% aux femmes dans son prochain gouvernement, etc. Ces actions du Chef de l’Etat et de son gouvernement démontrent à souhait que la femme occupe une place prépondérante dans les stratégies et politiques publiques dans notre pays.

 

La diaspora burkinabè peut et doit accompagner les actions du gouvernement en faveur de la femme. Pour ce faire, elle doit mener une synergie d’actions en faveur du développement socio-économique du Burkina Faso à travers des investissements dans des projets structurants et innovants à même de booster le développement socio-économique du Burkina Faso.

 

En attendant des actions concrêtes et concertées de la diaspora, permettez-moi, chers compatriotes de la communauté burkinabè des USA, au lendemain de la marche radieuse de la Femme pour son mieux-être et celui de l’humanité, de vous souhaiter bonne fête. Chères mères, épouses et filles, Femmes burkinabè, la Nation entière compte sur vous pour continuer d’être ce havre de paix que nous avons tant aimé. Votre implication individuelle et collective contribuera sans nul doute à l’atteinte de ce résultat vital.

 

Bonne fête de la Femme à toutes et à tous !

Vive le Burkina Faso !

Vive l’amitié entre les peuples !

Advertisements

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.