Passation de charges au sein du Groupe des Ambassadeurs des pays du G5 Sahel accrédités aux Etats-Unis d’Amérique.

A l’instar de la passation de témoin entre le Président du Faso et son homologue de la Mauritanie, le mardi 25 février 2020 dans le cadre de la présidence tournante du G5 Sahel, l’Ambassadeur du Burkina Faso à Washington D.C., SEM Seydou Kaboré, a passé le témoin, le mardi 03 mars 2020, à l’Ambassadeur de Mauritanie au sein du Groupe des Ambassadeurs des pays du G5 Sahel accrédités aux Etats-Unis d’Amérique.

Pour rappel, ce groupe est formé des Ambassadeurs du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad et vise à mener le plaidoyer auprès des autorités américaines et d’autres partenaires, sur la situation du G5 Sahel et solliciter un soutien accru des USA.

Le bilan de l’Ambassadeur Kaboré à la tête du Groupe des Ambassadeurs du G5 Sahel aux USA après un an d’exercice (2019-2020), est jugé très satisfaisant avec l’organisation de plusieurs rencontres importantes avec des partenaires stratégiques.

Au nombre de ces rencontres, l’on retiendra celle tenue avec International Republican Institute en vue de présenter le G5 Sahel, faire le point sur la situation du terrorisme dans le sahel, les moyens déployés par les Etats de la région pour y faire face, et solliciter l’appui des Etats-Unis. Une autre rencontre importante est celle tenue avec le Centre d’Etudes Stratégiques de l’Afrique pour expliquer la situation au sahel et demander l’appui des partenaires américains. Des déjeuners de travail ont également été organisés sous la présidence burkinabè du Groupe, parmi lesquels on peut citer les déjeuners de travail avec des représentants du Département d’Etat américain et la concertation avec l’Ambassadeur de France aux USA, juste avant la rencontre de PAU(France).

Des efforts considérables ont été fournis par la communauté internationale, particulièrement la France et les Etats-Unis d’Amérique dans la lutte antiterroriste et dans le renforcement des capacités opérationnelles des Etats du G5 Sahel. C’est le lieu ici de les remercier et de leur témoigner toute notre gratitude.

En effet, après la rencontre de PAU et grâce à une meilleure coordination du G5 Sahel et de ses partenaires dont la France et les USA, de meilleurs résultats sont obtenus dans la zone des trois frontières (Mali-Niger-Burkina). Aussi, exhortons-nous les USA à continuer dans cet élan et à ne pas réduire leur niveau d’intervention dans la région au risque de fragiliser les dispositifs mis en place par les autres partenaires.

Dans la même vaine, la contribution des autres partenaires de l’Afrique (UEMOA, CEDEAO, UA, etc.) et du reste du monde est attendue afin de couvrir les besoins de sécurité et de développement, dont la satisfaction constituerait un véritable espoir de paix, de sécurité et de développement dans le sahel.

Le bilan de l’Ambassadeur Kaboré est aussi à mettre au crédit des autres Ambassadeurs des pays du G5 Sahel, qui l’on accompagné et assisté tout au long de son mandat. Un mandat qui s’est déroulé dans une ambiance saine et une bonne cohésion du groupe. C’est donc satisfait de son bilan et avec beaucoup d’espoir que l’Ambassadeur Kaboré a passé le témoin à son homologue de la Mauritanie.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.