L’élection du délégué CSBE de New York reportée au dimanche 28 juillet 2013.

L’élection  du délégué au Conseil supérieur des Burkinabé de l’étranger (CSBE) de la circonscription de New York aux Etats-Unis d’Amérique, initialement prévue pour le samedi 20 juillet 2013, a été reportée au dimanche 28 juillet 2013. Cette élection devait se dérouler au  cours d’une assemblée générale convoquée par l’Association des Burkinabé de New York (ABNY)  pour pouvoir à ce  poste vacant depuis septembre 2012). Mais en considération des insuffisances constatées  dans l’organisation pré-électorale du scrutin ayant notamment engendrés de vives tensions au sein de la communauté et surtout dans un souci de cohésion de la famille burkinabè de New York, l’Ambassadeur Seydou BOUDA a fait porter à la connaissance par son représentant aux travaux de l’assemblée, qu’il a obtenu de Ouagadougou un  délai supplémentaire exceptionnel d’une semaine pour permettre à la communauté de New York de meilleures concertations et un consensus constructif en vue de l’élection de son délégué au Conseil supérieur des Burkinabé de l’étranger.

Cette annonce a été accueillie avec satisfaction par l’assemblée et les participants  se sont tout de suite   accordés pour retenir la date du dimanche 28 juillet 2013 pour la tenue du scrutin. En conséquence, ils ont de commun accord convenu que  la date limite des dépôts des candidatures est prorogée jusqu’au jeudi 25 juillet 2013 à 12 : 00 PM. Par ailleurs, les différents textes  se rapportant à l’élection  d’un délégué au Conseil supérieur des Burkinabè de l’étranger ont été rendus disponibles sur le champ remis aux participants  afin de permettre aux uns et aux autres de s’impreigner et de se décider  sur la base des dispositions légales et règlementaires régissant la matière. Particulièrement le texte portant élection d’un délégué du CSBE a fait l’objet d’une lecture commentée au cours de cette assemblée générale par les membres des équipes d’appui des ambassadeurs Seydou BOUDA et Der KOGDA et du président du conseil des sages de la communauté burkinabé de New York, Monsieur Pierre SANOU.

La décision ainsi prise d’accorder un délai supplémentaire d’une semaine pour l’organisation de l’élection à New York a visiblement contribué à faire  désamorcer une crise qui visiblement couvait  au sein de cette communauté en y remettant comme on le dit, les pendules à l’heure. En replaçant ainsi les éventuels candidats sur la même ligne de départ dans la course.

C’est d’ailleurs pour cette raison que la plupart des intervenants à la rencontre ont tour à tour relevé les missions d’un délégué au CSBE et indiqué la nécessité pour la communauté de New York de se désigner librement en fin son représentant afin de porter les préoccupations au sein de cette instance. Ils ont aussi appelé au sens élevé du devoir, de patriotisme, aux liens de solidarité et d’entraide entre membres de la communauté .Ils ont tous émis le souhait que les élections du dimanche 28 juillet prochain se déroulent dans une ambiance fraternelle.