Convocation du corps électoral et du collège électoral le 04 août 2013 à Washington D.C en vue des élections du sénateur de la zone Amérique par l’Ambassadeur Seydou BOUDA.

En vue de l’élection du sénateur de la zone Amérique pour siéger au Parlement burkinabé, l’Ambassadeur du Burkina Faso aux Etats-Unis d’Amérique, S.E. Monsieur Seydou  BOUDA, a dans une correspondance, en date du 15 juillet 2013, adressée à tous les présidents d’association de ladite zone, procédé à une convocation officielle du corps électoral pour le 04 août 2013 à partir de 12 heures 00, dans le bureau de vote unique de l’Ambassade du Burkina Faso à Washington D.C.

 

Cette correspondance précise que le corps électoral et le collège électoral sont uniquement constitués des délégués au Conseil supérieur des Burkinabé de l’étranger officiellement reconnus. La même correspondance transmet  aux présidents d’association le texte portant conditions générales de désignation des sénateurs représentant les Burkinabé  vivant à l’étranger les invitant à prendre des dispositions utiles pour une ample information de leurs membres et tout ressortissant burkinabé de leur ressort.

 

 

Selon les dispositions de ce texte, les dossiers de candidature doivent être déposés auprès de l’Ambassade ou du Consulat de résidence, au plus tard deux semaines avant le 4 août, soit le lundi 22 juillet 2013, comprenant un extrait d’acte de naissance ou de jugement supplétif en tenant lieu, un certificat de nationalité burkinabè, un bulletin N°3 du casier judiciaire datant de moins de trois mois, une carte consulaire à jour et une carte officielle de délégué CSBE, ou une note de reconnaissance de l’Ambassade ou du Consulat attestant que le candidat est bien un délégué CSBE.

 

Précisons que conformément aux textes en vigueur, les conditions d’éligibilité au poste de sénateur sont notamment d’être de nationalité burkinabè ou avoir acquis la nationalité burkinabè au moins 6 (six) mois plus tôt, avoir 45 ans révolus, n’avoir pas été condamné à une peine pouvant empêcher l’inscription du candidat sur une liste électorale. Le candidat doit n’avoir pas été déchu de ses droits civiques, n’être pas pourvu d’un conseil judiciaire et enfin, être de bonne moralité.

Rappelons que les sénateurs représentant les Burkinabé de l’étranger (au Parlement ) à élire le 04 août prochain sont au nombre de cinq(5) titulaires et cinq(5) suppléants répartis ainsi qu’il suit deux (2) pour l’Afrique, un(1) pour l’Europe, un(1) pour l’Amérique et un(1) pour l’Asie.